Prévention des infections associées aux soins

Quelques définitions

Qu'est-ce qu'une infection associée aux soins (IAS) ?

Une infection est dite associée aux soins (IAS) si elle survient au cours ou au décours d'une prise en charge (diagnostique, thérapeutique – y compris esthétique –, palliative, préventive ou éducative) d'un patient et si elle n'était ni présente ni en incubation au début de la prise en charge. Lorsque l'état infectieux au début de la prise en charge n'est pas connu précisément, un délai d'au moins 48 heures ou un délai supérieur à la période d'incubation permet de définir une IAS.
L'IAS concerne tout acte de soins pratiqué par un professionnel de santé, quel que soit le lieu de délivrance (au cabinet ou à domicile) et sa finalité ; on distingue deux catégories d'IAS : les infections associées à l'environnement de soins (IAES) et les infections associées à l'acte de soins (IAAS).

Qu'est-ce qu'une infection associée à l'environnement de soins (IAES) ?

L'IAS associée à l'environnement de soins (IAES) renvoie à la présence physique en établissement, au cabinet du professionnel ou au domicile du patient.
Elle peut être véhiculée par les patients eux-mêmes, les professionnels de santé, les visiteurs.
Elle est due à des micro-organismes d'origine environnementale mais aussi des infections à transmission interhumaine telles que la grippe ou la rougeole. Sont concernés tous les professionnels de santé du secteur ambulatoire, médicaux ou paramédicaux.
La prévention repose sur l'application des recommandations relatives aux mesures d'hygiène à appliquer au cabinet, ainsi qu'au domicile des patients. La plupart des ces infections sont à transmission communautaire et font l'objet de recommandation vaccinales pour les professionnels de santé, dont la couverture vaccinale est cependant mal connue en secteur ambulatoire.

Qu'est-ce qu'une infection associée à l'acte de soins (IAAS) ?

L'IAS associée à l'acte de soins (IAAS) a pour origine un acte de soins pratiqué par un professionnel de santé, quel que soit le lieu de délivrance et sa finalité (diagnostique, thérapeutique, dépistage ou prévention primaire).
Les infections associées aux actes des soins, le plus souvent invasifs, constituent la majorité des IAS ambulatoires.
Parmi ces dernières et même s'ils restent rares, les accidents sériels observés témoignent des conséquences parfois importantes que peuvent avoir les défaillances dans l'application des recommandations de bonnes pratiques. L'emploi de flacons multi-doses est fréquemment à l'origine de ces accidents. La médecine esthétique est particulièrement concernée.

Quelles sont les mesures de prévention ?
Plusieurs Ordres et Collèges nationaux professionnels promeuvent des démarches d'autoévaluation des professionnels de santé basées sur des référentiels de pratiques ou d'environnement.

Le ministère en charge de la santé élabore actuellement un programme de prévention des infections associées aux soins du secteur ambulatoire de proximité, articulé avec les dispositifs de prévention des IAS en milieu médico-social et en établissements de santé. Sont associés à cette démarche des spécialistes de la prévention des infections associées aux soins et des professionnels de santé de ville.
Ce programme proposera, entre autres, des outils d'information et d'autoévaluation.

Ce programme sera finalisé dans les prochains mois. Pensez à consulter votre PAPS pour vous tenir informé !